Rechercher

Inauguration local de campagne

Entouré de ses colistiers et devant plus de 150 Bollénois, Anthony ZILIO inaugurait son local de campagne. Un espace d’accueil et d’échanges, au 24 boulevard Victor Hugo.

Retrouvez le discours inaugural prononcé ce matin samedi 11 janvier :


« Chers amis, chers Bollénois,

Au moment où je tiens ce micro pour inaugurer au milieu des Bollénois ce local de notre liste, je suis envahi par deux sentiments : la fierté et l’émotion.

La fierté parce que ce que nous avons pu faire pour les Bollénois à travers l’intercommunalité, et qui n’avait jamais été fait, ce que nous avons initié et qui se voit dans notre ville (l’arrivée de deux nouveaux médecins, la dynamisation du centre-ville avec ces nouveaux commerces, la maison du terroir, la deuxième salle de cinéma, la rénovation des écoles qui avaient été abandonnées, enfin le rejet de ce gazoduc qui devait couper la ville en deux) nous rendent fiers, me rendent fier. C’est un début, il y a encore tant à faire.

L’émotion, parce que je suis un être humain et sensible à votre présence nombreuse ce matin. Un président d’interco, un candidat à la fonction de maire n’est pas grand chose sans soutien, sans vous et je crois que je ne vous remercierai jamais assez.

Emotion surtout de conduire une liste de rassemblement qui allie expérience et dynamisme dont je remercie chacun des colistiers présent aujourd’hui et que j’aurai l’honneur de présenter aux Bollénois dans les jours à venir. Ils me portent, ils me soutiennent, ils ont la volonté de redonner une image positive de Bollène, de faire en sorte que Bollène soit mieux demain qu’aujourd’hui.

C’est donc à la tête d’une liste sans étiquette politique (non pas parce qu’il n’y avait pas d’étiquette politique dans les colistiers mais parce qu’elles y sont toutes) que nous sommes candidats pour Bollène et contre personne. J’insiste, contre personne !

Mais cela ne doit pas nous empêcher de regarder notre ville aujourd’hui et d’en tirer un constat implacable.

Non, l’insécurité n’a pas diminué. Non les finances de notre ville ne sont pas au beau fixe, je dirais même qu’elles sont dans le rouge, la datte pharaonique de notre commune a augmenté de 33% durant les 6 dernières années. C’est une folie !

Mais oui, près de 1000 Bollénois ont quitté notre ville sur les douze dernières années.

Nous n’acceptons pas de voir Bollène décliner.




Quand certains ont baissé les bras depuis longtemps, nous avons fait la démonstration qu’il n’était pas dans notre nature de nous résigner. La dynamique que j’ai lancée, je la poursuivrai. Les Bollénois sont prêts à ce changement, ils nous le disent tous les jours et partout.

Ils veulent enfin être écoutés et ne pas être oubliés dans les différents quartiers de notre ville.

Nous leur proposons pour cela de prendre soin d’eux car c’est leur priorité.

Nous réaffirmerons l’autorité municipale à l’égard des délinquants et des victimes que nous soutiendrons en ne résumant pas la lutte contre les incivilités et la délinquance à des sirènes et des gyrophares.

Nous redonnerons à la jeunesse bollénoise la place qu’elle n’aurait jamais du perdre en la considérant, en la valorisant, en la respectant.

Nous développerons un service dédié à nos aînés, un service dédié aux seniors et à l’intergénérationnel, qui respecte leur souhait de rester chez eux le plus longtemps possible dans de bonnes conditions. Et nous entendrons les plaintes des résidents du foyer Daudet sur leur conditions de vie.

Nous entendrons les présidents d’association, les commerçants et chefs d’entreprise en les associant.

Enfin, je veux redonner la parole aux milliers de Bollénois que l’on n’entend jamais et qui méritent comme chacun d’entre nous d’être entendus. Nous proposerons pour cela dès notre élection la nomination d’un adjoint élu à la concertation qui aura la charge de tous les domaines de consulter, écouter et amender les projets proposés pour les Bollénois. Un budget participatif sera dédié pour cela et un conseil citoyen de 33 Bollénois tirés au sort sera créé afin de voir se réaliser les projets que les Bollénois sont en droit de demander.

Vous l’avez compris, nous souhaitons construire une ville où chacun se sentira fier, en redonnant la parole aux Bollénois, sans jamais baisser les bras et en respectant l’argent du contribuable.

Pour cela, nous avons besoin du soutien de chaque Bollénois, à commencer par ceux de votre entourage. Encore merci infiniment pour ce que vous faites !

La dynamique est là, continuons, persévérons, pour que Bollène reprenne vie ! »

61 vues
  • Black Facebook Icon

SUIVEZ-MOI SUR

© 2020